Collège Jean XXIII
établissement privé catholique
Mulhouse – France
     
     

Premier voyage aux USA (février 2004)

Bien des générations de nos Collégiens ont eu l’occasion, lors de leur passage dans notre établissement de découvrir certains pays dont ils étudient la langue. Je pense tout naturellement à l’Allemagne, puisque de solides liens d’amitié ont été tissés grâce aux échanges mis en place par plusieurs professeurs. Mais n’oublions pas tous les voyages qui, dans le passé, ont été organisés en Grande-Bretagne.

Alors, pourquoi partir si loin alors que nos élèves pourraient s’exercer à la langue anglaise plus près de chez nous ?

Un désir de nouveauté ? La curiosité de vérifier si la vie américaine correspond réellement à ce qui est véhiculé par le cinéma ? S’agit-il de découvrir des jeunes à l’image des héros de « Santa Barbara » ou de vivre un « Coup de Foudre à Manhattan » ? L’envie de se plonger dans ce New-York fascinant de Woody Allen ? Le désir de se laisser griser par la magie des enseignes lumineuses à la tombée de la nuit ?

Ou bien avons-nous chacun au fond de nous une petite part de ce rêve américain qui a fait l’Amérique d’hier ?

A vrai dire, c’est certainement un peu de tout cela. Oui, nos élèves de 3ème ont accueilli ce projet avec un enthousiasme que nous n’aurions jamais imaginé.

Au programme : deux semaines d’immersion totale en famille d’accueil dans la région de Philadelphie – une intégration scolaire avec les correspondants – et bien sûr un programme complet de visites sur Philadelphie, la découverte de la Communauté Amish près de Lancaster et bien évidemment, l’incontournable, l’incomparable, Big Apple avec son balai incessant de Yellow Cabs, sa population cosmopolite qui s’active dans tous les sens, et puis des moments où l’on sent son cœur se serrer en passant devant la grande Dame - Lady Liberty - comme l’ont fait tant et tant d’ « immigrants » avant d’arriver à Ellis Island.

De toute évidence nos jeunes reviendront quelque peu différents après cette expérience. Tant pis pour les pantalons « baggy » et quelques fois « sagging »... La qualité de leur anglais sera vraisemblablement au « top » et ils auront appris tout au long de ces deux semaines à s’adapter, à s’ouvrir aux autres et à accepter d’autres modes de vie; de plus, ils auront trouvé une nouvelle famille, créé de nouveaux liens et attendront avec impatience le mois de juin pour accueillir à leur tour leur correspondant américain.

Catherine GARVIN


Paroles d'élèves...

... et pourtant , notre rêve a commencé à devenir réalité lorsque les professeurs d’anglais nous ont annoncé qu’un groupe d’une soixantaine d’élèves aurait la chance de partir aux Etats-Unis, à Philadelphie. « Ah super ! J’ai réussi mon entretien en anglais ! Je ne peux pas y croire ! » : ces mots ont beaucoup résonné dans les couloirs de Jean XXIII. Les semaines se sont alors très vite écoulées jusqu’à Thanksgiving : en effet nous avons organisé tous les préparatifs de cet événement (danse country, déroulement du repas, sketchs). Cette petite fête a été un véritable succès ! Après cela, de longs mois d’attente durant lesquels nous recevons les adresses de nos correspondants au compte-goutte...

DU REVE A LA REALITE

Enfin, le jour J arriva... nous avions du mal à réaliser que nous étions bel et bien à l’aéroport de New-York City (Newark). Nous étions tous bien fatigués après 8h50 de vol et fort excités à l’idée de rencontrer nos familles d’accueil, car nous allions nous retrouver tout seul, face à des situations nouvelles. Réussirons-nous à nous exprimer ? Serons-nous à la hauteur ? Mais la rencontre avec nos correspondants se passa très bien et fut très animée, et nous fûmes accueillis avec une multitude de ballons, de peluches et de pancartes en guise de bienvenue.

SCHOOL IS COOL !

Le lendemain, fatigués à cause des 6 heures de décalage horaire, nous avons vécu notre premier jour dans l’école américaine. Là aussi, nous avons été très bien accueillis et avons été très surpris par la taille des établissements scolaires et par leur fonctionnement (En effet, les écoles ont un système différent d’un établissement à l’autre, nous avons pu le constater car nous étions répartis sur 3 écoles).

Les élèves ont beaucoup de liberté durant les cours. L’ambiance dans les couloirs et les casiers nous rappelait les films américains. Leur temps de pause à midi est très limité (entre 20 et 25 minutes), donc ils mangent peu et finissent les cours à 15h00; ensuite, les élèves ont la possibilité de participer à des activités sportives ou culturelles.

COUP DE FOUDRE A MANHATTAN

Nous sommes aussi allés à New-York. La vue depuis le ferry qui nous menait à Manhattan nous a éblouis. Après cela, nous avons débouché en plein coeur de la ville, subjugués par ses immenses buildings, ses limousines et le ballet incessant des taxis jaunes. Mais notre joie et notre bonne humeur se dissipèrent rapidement, à la vue de « Ground Zero », où nous sommes allés nous recueillir. Cet espace béant provoqué par la chute des tours est gigantesque, tout l’espace autour est grillagé et les gens aux alentours étaient très respectueux et plein de tristesse. Remis de nos émotions, nous sommes montés à l’Empire State Building (quelle vue impressionnante !). Puis à la joie de tous, nous avons été lâchés sur la 5ème avenue et avons pu profiter d’un après-midi shopping.

PAS UNE MINUTE A NOUS !

Nous avons passé les deux week-ends dans nos familles où chacun a pu vivre son expérience personnelle.

Le groupe s’est aussi rendu à Lancaster où nous avons visité la plus grande usine Harley Davidson du monde, ensuite nous avons découvert la communauté Amish. Ceci s’est suivi de beaucoup d’autres excursions toutes plus belles les unes que les autres.

FAISONS TOMBER LES CLICHES !

Pendant ce voyage, nous avons découvert le vrai visage des Américains : ils sont très accueillants, sympathiques et ouverts à d’autres cultures, contrairement à ce que nous pensions à cause des événements des mois précédents. Nous avons aussi pu constater que les Américains n’avaient pas en grande majorité le physique qu’on leur attribuait. Chez eux, peu importe l’apparence d’une personne, ils ne se jugent pas au premier regard, que ce soit à l’école ou dans la rue, ce qui est souvent le cas en France.

Ce voyage a été très riche en découvertes et en émotions, nous n’aurions jamais pensé vivre de tels moments et nous ne les oublierons jamais.

C’est avec impatience que nous attendons la venue, le 21 juin, d’une trentaine de nos correspondants (malheureusement, tous n’ont pas pu venir), pour vivre encore beaucoup d’aventures...

Charlotte GUTFREUND - 3 E
Fanny KLEIN - 3 E
Sarah ROTTNER - 3 E
Lucie NASSHAN - 3 D

Retour